École d'aventureGrand Parcours Chamonix 11-12 juin 2016

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Parti le samedi matin sous la pluie, nous n’étions pas certains de pouvoir profiter pleinement du week-end à cause du temps.

Après un faux départ au Brévent, nous nous dirigeâmes direction le parking du Montenvers afin de prendre le petit train de 9h30 pour la mer de glace.  Nous serons aujourd’hui encadrés par Mickael, un sympathique initiateur du CAF.

Arrivés en haut, il pleut dur, nous nous préparons à l’abri avant de descendre en œuf jusqu’à la grotte taillée dans la glace. Nous en faisons le tour avant d’aller affronter la pluie. Celle-ci c’est calmée quand nous ressortons. Nous progressons un moment entre cailloux, rochers et glace sans crampons ni corde. Arrivés sur la glace, nous faisons une pause afin de chausser les « crabes » et de s’encorder. La progression se fait lentement mais surement en corde tendue.

Nous croisons des participants qui redescendent, rincés par la pluie.

Nous arrivons autour de 12h30 vers les ateliers. Une pause repas puis nous allons faire un atelier progression sur glace avec manip de cramponage et pause de broches pour la progression et le relais. Après quelques exercices, c’est déjà le moment de redescendre afin de ne pas louper le dernier train pour Chamonix. En plus, l’orage menace, nous ne trainons pas. C’est une descente au pas de course avant d’entamer la monter des marches pour atteindre les œufs. Cette descente fut un peu périlleuse pour certains, Solene et Nahel ont déchaussé chacun un crampon, mais les deux ont retrouvé le matériel.

Nous n’avons pas loupé le train de 16h30, malgré un intermède embêtant, il nous manque un piolet. On ne l’a pas retrouvé.

Une soirée était prévue samedi soir. Nous avons profité du repas fort agréable, mais pas du DJ. Nous étions trop fatigués pour danser toute la nuit et être en forme le lendemain. Des stands étaient prévus, nous avons  pu voir les nouveautés de plusieurs fabricants et les secours en montagne.

Nous sommes arrivés au refuge du Tour vers 20h30. Après avoir installé nos affaires pour la nuit, nous avons bu une boisson chaude avant d’aller nous coucher.

Dimanche, debout à 7h pour rangement, petit dej avant un départ pour le téléphérique du Brévent. Pas d’erreur aujourd’hui, c’est le bon lieu de rendez vous. Nous seront encadré par Thibault, et accompagné par Alexi, un jeune de Saint Gervais.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les jeunes sont en forme, Thibault et moi un peu moins, nous avons vite 100m dans la vue. Mais rien ne sert de courir, nous ne sommes pas seuls, il faudra donc attendre notre tour avant de commencer le parcours prévu aujourd’hui. Une pente de neige, 5-6 mètres de rocher puis parcours d’arrête qui se termine sur une belle descente en rappel. Et peut être, si nous avons le temps, école d’escalade.

Le temps de mettre les crampons et s’encorder, nous partons sans attendre dans la pente de neige. Arrivée en haut, nous attendons notre tour pour la petit partie escalade, avec les crampons, bien sur. Une fois tout le monde en haut, nous nous approchons de l’arête. On retire les crampons avant de changer d’arête. On  a un peut tâtonner, et on est revenue à la première arête car il y avait trop de monde au pied de la seconde.  C’est une progression lente que nous entamons. Arrêts fréquents sont aux rendez vous, ça traine devant… Nous comprenons pourquoi en arrivant à un trou d’environ 1m que nous devons franchir avant de passer un pas d’escalade délicat. Ensuite, la progression se fait plus fluide, petite partie plate avant une descente puis une remontée jusqu’au rappel.

La descente en rappel fut sympathique, avec atterrissage sur une belle plateforme de neige.

Le temps que tout le groupe passe, les nuages se sont rapprochés, les cordes d’escalades ont été pliées, les guides et encadrants rangent tout pour redescendre avant la pluie.

Afin d’accélérer la descente, nous ne prenons pas les virages, on fonce tout droit dans la pente. Malgré ça, nous n’échappons pas aux gouttes, mais elles restent petites.

Arrivé au téléphérique, nous faisons une pause déjeuné avant de descendre à la voiture.  Une fois en bas, nous signons la feuille de retour avant de repartir pour Saint Julien, le sourire aux lèvres. C’est une bonne journée que nous avons passé là.

L’organisation était vraiment bien faite. Les encadrants et guides se sont montrés très présents et accessibles. Le temps aurait pu nous faire rebrousser chemin, mais nous avons bien fait de partir quand même car ce week-end en montagne a été très appréciable.

À propos de Christèle

Encadrante Escalade/ SAE, Jeunes EE

Ce contenu a été publié dans École d'aventure. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.