EscaladeLes Calanques, des voies qui laissent sans voix

Stage de Pentecôte de la couenne à la grande voie (récit d’une bleue qui a fini pleine de bleus mais qui a adoré ça !)

CIMG3958

Les protagonistes : 4 joyeux lurons du CAF de St Julien, notre présidente adorée, 2 adhérents du CAF de Pau assoiffés de grandes voies et Elodie notre guide du week-end.

Un départ en direction du sud sous un grand soleil ne pouvait présager qu’un week-end magnifique et ça n’a pas loupé ! Arrivée sur place le samedi matin après une étape nocturne à Aix-en-Provence. Direction l’aiguille de Sugiton à Luminy entre Cassis et Marseille pour le début des réjouissances. Des voies idéales pour apprendre ou se remettre en tête les bases de la grande voie. Avec en fond de décor une vue sur la mer qui nous ravira les yeux tout le week-end. Pour ma part, découverte de ces moments uniques où on se dit des choses comme « alors là, je suis dans une faille, si je tombe je risque de me coincer,  et si je me coince je fais quoi sachant que je ne vois pas la personne qui m’assure là-haut…? Bon, bah j’y vais et je ne tombe pas ça sera plus simple! ».  Arrivé en haut, on oublie bien vite toutes ces petites questions existentielles (heureusement, sinon on n’y reviendrait pas !) et on savoure…

IMG_0929      IMG_0970

Le dimanche, calanque d’En Vau, secteur Castelveil, traversée Ramond,  « un secteur typique des Calanques » selon notre guide. Au programme entre autres : marcher sur une arête de 5 cm de large à quelques dizaines de mètres  au-dessus de la mer. Après une grande traversée et une voie de 2 longueurs,  nous arrivons sur le toit du monde, seuls face à la mer et aux rochers. Juste magique…  (à quand un poster géant des Calanques affiché tout en haut du mur à de Stael pour retrouver cette sensation magique en arrivant en haut ?)

CIMG3960     IMG_0989

Lundi, les  palois restent profiter des Calanques, et les Hauts-Savoyards prennent la direction de la maison avec un arrêt à Orpierre, secteur cascade. Site très sympa, avec plein de voies pour tous niveaux à 2 petites heures au sud de Grenoble. L’occasion de grimper et continuer à apprendre ou réviser les manips et nœuds en tous genres.

 

Autre enseignement important du week-end : ne pas faire tomber une basket ou un casque dans le ravin si on n’a pas une guide à proximité ! Merci Elodie pour ça et pour tout le reste. Et merci à Christelle également pour l’organisation.

Vivement le prochain stage !

Ce contenu a été publié dans Escalade, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.