École d'aventurePiolet Jeune 8 – 10 Avril 2016

IMAG0065Nous sommes parti à 5 le vendredi après midi afin d’être à l’heure au rendez vous à Chamonix. Laurine, Coleen, Nael et Noé très motivés pour leur première sortie d’Alpinisme avec l’École d’Aventure. Arrivés à l’UCPA de Chamonix, nous avons rapidement été pris en mains pour nous . présenter l’organisation du week-end. Un briefing à lieu ce soir pour les encadrants. Nous récupérerons le matériel samedi matin, à rendre le soir. Pour reprendre un autre type de matériel technique dimanche, en fonction de la météo et de ce que nous pourrons envisager de faire.

Après une installation rapide dans nos chambres respectives, nous descendons manger. Ensuite, les petits sont mis au lit et je vais au briefing. Programme : découverte, samedi il fait mauvais, nous allons être dans les nuages si on monte trop haut, donc on va donc au Prarion.

Le samedi nous allons donc au Prarion, puis à 16h, nous avons rendez vous à l’aiguille du midi. Nous faisons du covoiturage jusqu’au téléphérique, les jeunes dans une voiture, moi dans une autre. Ils sont avec un encadrants, donc pas de soucis, ils sont à bon port quand j’arrive. La journée fut très calme. Au programme: exercices de marche encordés sur neige et rocher, cartographie et recherche de DVA. Nous reprenons le téléphérique un peu déçu, nous n’avons pas assez bougé, c’était vraiment de la découverte!Il n’a pas fait beau effectivement, peut être verra on le soleil en haut.

Donc covoiturage pour repartir au centre UCPA ou nous allons poser nos affaires avant de prendre le téléphérique de l’aiguille. Là, nous sommes les garçons et moi dans une voiture, les filles dans un minibus de participants. Nous avons le temps de poser nos affaires dans les chambres avant de repartir. Malheureusement, nous ne trouvons pas les filles! Après un bon moment à attendre, nous partons au téléphérique, et là elles nous attendaient, les personnes du minibus les ont poser là sans leur sacs, pensant qu’on y était déjà.
Ouff, on ne les a pas réellement perdu!

Arrivés en haut, on fait un tour, c’est vraiment beau et impressionnant, une mère de nuage avec un beau ciel bleu. Il y a une attraction à faire, le pas dans le vide, on va donc faire la queue pour voir ça. En effet, c’est dingue, un carré de 1.5 – 2 mètre en verre. Les règles sont strictes, on n’y va pas en chaussures, il faut mettre des petit chaussons, pas de choses qui pourraient rayer le verre, et 4 personnes maximum. Nous sommes 5, j’ai du négocier pour être sur une photo avec les jeunes, en dehors du cadre. Puis nous trouvons d’autres endroits où nous promener, Coleen nous fait des acrobaties à 3000 m d’altitude, ça fatigue un peu quand même.IMAG0092

La descente se fait pas trop tard, nous avons rendez vous à l’ANENA pour une présentation des piolets jeunes. Début de soirée sympathique avec présentation des projets qui ont remportés les piolets. Puis présentation des piolets d’or, qui seront fêtés la semaine suivante à la Meije. Malheureusement, le temps nous manque, le repas est servi à une certaine heure, les piolets d’or ne peuvent pas tout nous montrer ni tout nous expliquer.  Dommage, c’était intéressant.

Donc repas pas trop tard, perso je suis fatiguée, malheureusement il y aura de briefing à 21h30. Les petits sont couchés, nous savons déjà que le levé sera comme ce matin, 7h, avec récupération du matériel et départ pour la mère de glace.

Dimanche, un petit dej, puis une attente, nous ne trouvons pas notre encadrant. Enfin on décolle, avec un guide pour nous accompagner. On va prendre le train du Montenvers, c’est juste à coté. Et on descend et on fonce sur la mère de glace par les œufs. On ne traine pas, on va sur les lieux des ateliers. Au programme, marche encordés avec crampons, initiation cascade de glace et marche dans les pentes avec crampons. Nous avions changer les chaussures, mais Coleen n’a pas eut sa pointure, ça bloque pour certains exercices de cramponage.

On retourne aux œufs pas trop tard, il ne faut pas rater le train. Il y a trop de monde, donc on décide de faire la monter à pieds. Les jeunes sont en forme, ils doublent, et nous on ne suit pas… Ils s’arrêtent quand même pour nous attendre. « On va avoir une crise cardiaque à cette allure, attention! » Les filles aussi souffrent un peu, rouge pivoine, c’est pas une bonne couleur pour le visage. Grâce à ce rythme, nous ne loupons pas le train pour redescendre. Les jeunes ne se sont pas couvert, Nahel et Noé sont rouge de soleil, c’est pas faute de les avoir prévenu. Le guide leur fait un peu la morale aussi, si ils ne font pas attention, il finirons comme lui…

Nous ramenons le matériel à l’UCPA, on a rien perdu, c’est cool. Le temps de souffler un peu, de charger la voiture et de prendre un 4 heure et on repart pour Saint Julien.

Je pense que malgré le samedi pas assez physique, les jeunes ont passés un bon moment. Il n’a pas fait aussi mauvais que ce qui était prévu et le bilan est positif.

À propos de Christèle

Encadrante Escalade/ SAE, Jeunes EE

Ce contenu a été publié dans École d'aventure. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.